Et si j’étais… un trouble

DSCF4536

C’est quoi vivre au quotidien avec un tda ?

C’est sûr, que le premier concerné c’est mon chum (oui oui Fluffyman!). Il a osé prendre la plume… euh le clavier, pour écrire le fond de sa pensée. Je vous jure, j’étais pas là pour le torturer pendant !

Ma blonde a été diagnostiquée TDA dernièrement. Mais pour moi, ça ne change rien du tout. Elle se lève le matin de bonne humeur, alors que moi, j’ai besoin de mon café pour bien commencer ma journée et pouvoir réussir à m’accrocher un sourire. Elle me surprend tellement par sa douce folie au quotidien avec ses idées loufoques mais combien enrichissantes et originales. Chaque jour est une aventure avec Maryse.

Je crois l’être aussi un peu, même si je n’ai jamais passé de tests. J’étais un enfant lunatique et rêveur. Je peux comprendre ce que Maryse peut vivre au quotidien tant avec son entourage. Je sais que son dynamisme dérange certaines personnes. Cependant, d’autres apprécieront grandement sa vivacité d’esprit, son authenticité, son honnêteté et sa franchise. Elle demeure respectueuse en tout temps, une grande qualité.

J’ai une grande admiration pour elle et pour tout ce qu’elle doit affronter au quotidien.  Ses obligations familiales, professionnelles, ses responsabilités et toutes les autres implications bénévoles qu’elle s’ajoute sur les épaule en plus… juste, parce qu’elle aime ça.

J’adore sa compagnie. Elle me fait voir la vie sous un jour différent. N’empêche qu’elle a sa limite d’énergie et en fin de journée, alors que la fatigue s’empare d’elle, elle doit prendre soin d’elle en se couchant tôt.

Moi, je l’aime comme ça, ma blonde. C’est tout ! --- Éric ---
Back to Top