Celle qui…

13914426345_452826f4c6_n

… courait ! Qui trouvait un plaisir profond à fouler le bitume. Pis quand c’était trop facile, e me garochais dans les côtes. Celle qui était pas la pus vite, mais qui était endurante. Pis qui avait du fun en sautant dans les trous d’eau.


Là, je recommence… je suis  juste découragée. Les intervalles n’en finissent plus, la douleur aux pattes s’intensifies… je comprends même pu comment je faisais avant ! J’ai mal partout, la douleur me déprime et je suis incapable de faire plus que 3 minutes sans arrêt.


J’ai perdu quelque chose en soignant ma tête… mon hyperactivité. L’énergie intuable qui m’habitait. J’en ai plus. On me dit que j’en fais déjà pas mal. Oui mais j’en ai toujours fait beaucoup. Pourquoi là j’y arrive plus ?


J’y arrivais toute seule à tout gérer en même temps. J’aimais être dehors et marcher à n’en plus finir. Y se passe quoi avec ma tête ?


Pourquoi le sport est lourd à mes yeux ? Ce n’est plus un plaisir. C’est devenu une tâche. J’ai plus de fun à aller travailler que d’aller courir.


C’est triste. Vraiment triste. Surtout qu’un 5 km à Ottawa m’attend, et je sais crissement pas ce que je vais foutre là.


Bizarrement, je ne dis plus “je vais a courir”, mais “je devrais courir”! Preuve de mon manque d’enthousiasme.


Des trucs ?

Back to Top