13 heures

3450070524_89187075e3_o


C’est le titre du film que je regardais cet après-midi “ 13 heures: le secret des soldats de Benghazi”


Et là je me demande, où on a décidé et quand on a choisi de tuer les autres afin d’atteindre ses buts ? Est-ce qu’on vient au monde avec ces envies là ? Non ! Ça se peut pas. Il faut des brainwasher qui manipulent pour en arriver là.


Mais quand tout le monde a fini de se tirer dessus, alignant haine, douleur et peine… y a-t-il vraiment des gagnants ? Qu’est-ce que ça apporte de plus à l’être humain ? Au nom d’un supposé Dieu qui existe même pas, un prophète qu’on a interprété de travers ou juste la gloire de mener le monde. Avoir besoin de “couler” les autres pour se prouver qu’on est meilleur.


Tuer des gens parce qu’ils sont différents. Tuer pour contrôler et parce que la manière de penser de l’un est dont bien meilleure que celle des autres.


Et pourtant, lorsque vient le temps de pleurer ses morts, de souffrir des restants du combat… nous sommes tous égaux. Aucune personne ne ressort la tête haute d’un tel massacre.


On se raconte des histoires pour justifier ces massacres et assumer la connerie humaine.


Peut importe la couleur, peut importe la religion, peut importe la symétrie de notre tête, on pleure tous nos êtres chers qui partent trop vites.  Ça devrait nous rappeler qu’à la base, nos émotions sont semblables: donc, pas si différent que ça !

Back to Top