S’aimer assez

Par moment, on fait le choix de devenir une meilleure personne. On ressemble à un collage. On rempli les trous, on répare les déchirures et on essaie de voir comment on peut le rendre plus beau et surtout meilleur à nos yeux à nous. En restant authentique et vrai.

Malgré notre bonne volonté, on a la mauvaise manie de reprendre nos vieilles habitudes. De recoller des choses comme avant. D’accepter ce à quoi on est habitué de vivre. Parce que c’est beaucoup plus rassurant, inconsciemment. On le sait pertinemment qu’on est pas dans la “bonne track”. C’est une certitude intérieure. La petite voix le dit, le crie. Mais la peur nous fige sur place. On n’ose pas prendre la nouvelle route, parce qu’en fait, on sait pas ce qui nous attend au bout. On se retrouve dans un chemin boueux, où nos pieds s’enlisent, ensuite les chevilles. On le sait très bien qu’on doit “décalicer” de là. Mais on finit par ne plus bouger choisissant le statu quo.

Les mains se tendent pour nous aider à se déprendre. Mais bouger serait d’accepter qu’on s’enlise encore plus. Jusqu’à ce qu’un jour, on est tellement enlisé, qu’on étouffe et qu’on finit par se débattre pour sortir de là tout seul.

Ce qui est différent aujourd’hui, pour moi, je ne m’enlise plus jusqu’au cou. Je réalise plus vite mais mon temps de réaction, n’est pas encore assez rapide pour éviter de m’enliser. Parce qu’évidemment, ce que je connais, c’est plus rassurant que l’autre où l’inconnu se dessine.

Mais j’imagine, qu’un moment donné, je vais avoir les bons réflexes à temps et respecter ma petite voix intérieure, ce que je suis et tout ce qui va avec. Un moment donné, où rien ne saura remettre en question ce que je suis réellement.

C’est le plus difficile, ne pas avoir envie de se faire aimer à tout prix.

******************

D’ailleurs, je vais avec ma mère, voir le conférencier Marc Gervais que j’affectionne déjà par ses petits vidéos qu’il publie régulièrement sur Facebook. Le 4 novembre, on sera à Québec pour assister à la conférence “La dépendance affective”. J’ai bien hâte d’y assister et de vous donner mes impressions par la suite. Article à venir… c’est clair ! Smile

J’ai lu  aussi “LA SOLITUDE une rencontre avec soi

Back to Top