Courir pour les autres parce que moi je peux !

Courir c’est devenu une lourde tâche depuis environ 6 mois. Je suis inquiète parce que je sais d’avance que je dois tout reprendre du début. Et c’est démoralisant… du moins je le croyais.

Les différentes randonnées au Mont Ham régulièrement, ont quand même aidé sur le cardio. Pour le mental, deux situations “plates” à deux amis proches ont réussi à faire le reste ce matin.

C’est ce matin, que j’ai fais à nouveau un 5 km de course sans arrêt. Sans montre. Sans gps. Juste avec mon iPod et accompagné de mon chum. Habillés légers (peut-être un peu trop vu le froid). Pas d’objectif, pas de but, pas de temps, juste courir… pour courir.

Essayer de garder le rythme, faire le plus longtemps que je pouvais, “no stress”.

C’est au dernier kilomètre que j’aurais juste voulu arrêter. Mais de penser aux amis qui vivent des problèmes de santé actuellement, m’a poussé à continuer. Moi je peux le faire. Pas tous.

Je suis pas mal fière d’avoir réussi. D’avoir pensé très fort à un ami et me dire “Lui il peut pas sortir courir, ni sortir ses rollers pour venir patiner avec moi. Il peut même pas sortir dehors pour profiter du soleil.”

Je lui ai “offert” ma course. Fière de ma sortie mais surtout contente d’avoir dépassé les chaînes mentales que je m’imposais. Dorénavant, je pense que mes sorties seront chargés de pensées pour cet ami là. Ça change la donne quant à la signification de la course et à ses objectifs.

Le temps et la distance ne devient plus important. Juste profiter du moment, du soleil et de la santé que nous avons la chance d’avoir. <3

Back to Top