Sans titre…

Une grande frontière se creuse entre ce que je suis, ce que je pense et ce que les autres pensent ce que je vaux.

À mes yeux, je ne vaux rien. Constamment à vivre dans les yeux des autres. Cherchant l’approbation de tout le monde. Qui savent dont plus que moi, ce que j’aime, ce que je pourrais être, comment je devrais être… parce que l’amour des autres, est plus important que le miens.

Je ne vaux rien. Je ne mérite rien. Ailleurs, c’est toujours plus vert que sous mes pieds. Et pourtant, la majorité ne comprendront pas que j’aie besoin de support, d’aide et de compassion. Souvent, dans les moments difficiles, je me retrouve à me débrouiller et à me virer sur un 10 cennes, seule.

Mon niveau d’exigence est tellement élevé, que jamais je ne pourrai l’atteindre. Je ne me contente pas de peu. Parce que peu, c’est pas assez hot.

Je ne vaux rien. Toujours imaginant que les autres méritent mieux, meilleurs. À la limite, de penser que je suis prise pour un emploi pour mes compétences, c’est une blague dans ma tête. C’est de la pitié.

Je ne connais pas ma valeur. C’est triste comme une roche, mais c’est ma réalité. Je suis un second choix, un choix de consolation.

Les goûts des autres, plaire, leurs valeurs, leurs exigences sont toujours plus importants que les miens. Je m’efface juste pour vous plaire. Juste pour être sûre qu’on m’aime un peu.

Réaliser cela, hier, c’est une autre étape pour aller vers l’avant et trouver ce que je vaux. J’ai envie de viser le meilleur pour être solide avec moi !

On va de l’avant !

Back to Top