Discussions étranges

 

Dans mon entourage, j’ai des ami(e)s avec qui j’ai des conversations étranges qui nous font mourir de rire. Mais comme l’indique l’image ci-haut des Minions… à nous entendre, on finirait à l’hôpital psychiatrique. Pourrait-on qualifier notre humour de noir ? Ça se pourrait ben.

Dans le genre, ma Bestiole, qui semble bien au dessus de ses affaires, calme et posée, devient un tata de service quand sa confiance n’est pas mise à l’épreuve. Donc, dès qu’il se sent à l’aise, en confiance, on peut dire au revoir au grand monsieur réfléchi que plusieurs connait.

Ce qui fait que lorsqu’on se retrouve ensemble, le niveau de quotient intellectuel descend dangereusement à 0 , estompant, voir enlevant, tout filtre “cervicale” qui freinerait tous actes ou paroles non appropriées.

***Je tiens à préciser que je n’ai pas demandé l’avis de la bestiole pour écrire cet article. Mais comme j’adore ce côté “tata” de sa personne et qu’elle me fait du bien, je ne vois pas ça comme un défaut. Au contraire !

Donc, dans le genre on peut assister à ce genre de réponse monumentale de la part de ce que je pourrais appeler mon amoureux Rire à gorge déployée:

- Ton père se retournerait dans sa tombe… si tu y avais pas foutu le feu dedans ! (Malaise!!!) (mon père a été incinéré… mais j’ai pas mis le feu dessus personnellement parlant, je vous rassure! Mais vu le malaise, j’étais morte de rire après sa réplique!)

- (message sur le répondeur) Je te serrerais fort dans mes bras… euh pas pour t’étrangler. Euh ouin, c’est pas parfait, je vais me pratiquer, je vais devenir bon ! (moi qui suis pliée de rire au bout du téléphone!)

 

Et dans le même genre, mon amie E. alors qu’on regarde Hunger Games au cinéma, que des enfants explosent avec du monde et qui me lâche:

- Ouin, mais y a pas de chien qui meurt à la fin du film. (Ah les enfants ça fait pas la job ? Tu regardes trop la Guerre des tuques ! )

J’adore les “ niaiseux “ !
Back to Top