Étaler sa vie à la face du monde

Ecrire…

Mon blog… j’adore ça. Même si plusieurs ne comprennent pas le but. Ni pourquoi j’étale supposément ma vie aux yeux du monde. Je le sais même pas moi-même. Mais j’aime ça.

Partager mon vécu, mes émotions, affronter la peur du jugement. Avoir l’impression que je me “calice” du monde. Je sais que plein de monde me lis… je sais que vous pensez tout savoir. Je sais tout ça. Mais ça ne me dérange même pas.

Peut-être, fort possiblement, que vous me jugez dans votre tête. Mais je le saurai possiblement pas. Justement, parce que je le sais pas, j’y pense pas.

Possible que j’aie besoin d’attention, d’exorciser quelque chose de manière égoïstement. Je sais pas. Quand je le fais pas, je sens un vide. Même si au final, on peut s’en servir pour me faire du mal. Quoi que… c’est rarement arrivé.

Quand on ne comprend pas mes raisons, mon blog, une partie de moi, ça me blesse. Mais je me bats pour ce dernier, même s’il perd un peu de vitalité avec le temps. Mais ça me tient “en vie”.

Je sais que je suis une extravertie. Je sais que je suis trop honnête. Faire semblant, c’est pas mon fort, semble-t-il. Me cacher, sous couvert anonyme, j’y arrive pas. Barrer l’intérieur, me protéger du monde… Naïveté, croirait-on…. authenticité dans ma tête ?!

Je doute constamment en ce moment, sur ce que je suis, sur ce que je peux faire. Sauf,ça, mon blog. Même si on me propose du anonyme, de ne pas étaler toutes mes émotions à la face du monde. Je ne veux pas, je ne peux pas.

Ça, j’en suis sûre, c’est réellement moi !

Back to Top