Enragée

 

Ça me fâche, ça m’enrage. Ça vient me chercher au plus profond de mon âme. Surtout si je suis impliquée. Mes priorités sont possiblement juste étranges… ou le monde n’a rien compris. Profiter de ce qui est important, là maintenant, des gens que l’on aime intensément, même si c’est mal vu. Ne pas attendre qu’ils ne soient plus là pour dire “ben oui, je l’aimais dont et j’aurais dont du!”

Comment ça se fait que moi, je le sais ça et c’est profondément ancré en moi. Pourquoi s’empêcher d’aimer à fond, intensément… pourquoi ne pas le dire, pourquoi éviter de se garocher émotivement à quelque part au cas où ? Pourquoi ça prend un évènement “tragique” pour réaliser que les gens qui nous entourent ne sont pas là éternellement. On a pas à compter le nombre de fois qu’on passe ensemble, les je t’aime qu’on se garoche en pleine face, ni à temporiser ce que l’on ressent l’un pour l’autre. Temporiser, pâlir le gris… juste à y penser, le poil me redresse.

De Lamartine disait “un seul être vous manque et tout est dépeuplé”. Pourquoi il faut catégoriser comment on aime, l’intensité, pourquoi attendre que la personne ne soit plus là pour vivre des regrets ? Pourquoi spécifier que c’est mal d’avoir envie de passer du temps avec la personne qui nous comprend le plus ? Avec qui on se sent entier et bien ? Pourquoi avoir autant peur de l’engagement ? Si on a si peur d’étouffer, c’est que c’est pas la bonne personne…

Pourquoi définir ce qui est quétaine, alors que la plus belle preuve d’amour c’est d’entendre des “Je t’aime mon amour” à tour de bras ? Et pourquoi si on est pas sûr, on prend le chemin avec la peur au ventre ? Si on aime pas, c’est simple il me semble…

Pourquoi est-ce si important d’être individualiste ?

En ce moment, la ma situation “émotive”  n’est pas simple. Il est vrai que tout ça, ramène une colère contre mon papa puisqu’il faisait partie de ces gens pour qui aimer fallait pas en parler. Alors quand je tombe sur des gens, qui agissent de la même manière, ma colère ressort et j’enrage.

En plus de voir que certaines personnes réalisent certaines choses là, maintenant, alors que j’en suis ailleurs. Au large…

C’est pas compliqué pour moi, si le “je t’aime” disparait ou doute à sortir… c’est qu’il est temps pour moi de passer à autre chose. C’est pas plus compliqué que ça. Je ne ferai pas semblant… Et même si mes “je t’aime” sont répétitifs et rapides… ils sont vrais, tout simplement.

Back to Top