Quand la musique teinte nos vies

Je suis une fille de mots. J’adore les mots, les images qu’ils inculquent, le rêve qu’ils apportent, la douceur, le réconfort, la rêverie. J’adore ces tournures de phrases qui nous amènent ailleurs et plus c’est originale ou différent, la chaire de poule me prend.

Souvent, ce qui m’attire chez un artiste, comme un chanteur, ce n’est pas si souvent la musique que les paroles des textes. Il y a des chansons, des textes qui viennent teinter ma vie et exprime exactement ce que je ressens. Même après plusieurs années, les mots touchent encore et encore.

Même si c’est en anglais, j’entends. Peut-être juste bien à ma façon. Et là le soucis, c’est de vouloir partager cette émotion qui me transperce avec les autres. Vouloir tant bien que mal essayer de partager quelque chose qui reste bien malgré moi, à moi. Je voudrais tant partager ce frisson qui m’habite, cette chair de poule qui passe… mais ça ne se partage pas.

Jonas and the Massive Attraction est l’un de ceux là. Alors que je ne le connaissais pas du tout, je restais même indifférente à ce qu’il faisait… jusqu’à ce que je tombe sur la chanson “Respire” et que la phrase tombe “Pour toi, je ferai tout pour toi,  prend mon bras, tous les deux on sera plus fort que la vie”… rien de compliqué. Juste cette phrase que j’aimerais juste entendre une fois dans ma vie !

Puis j’ai craqué à son spectacle… beau bonhomme, plein de charisme et j’ai acheté les albums. J’ai écouté les textes. J’ai un grand penchant pour les balades. Et je craque encore… Jonas c’est celui qui panse mes blessures, mes peines d’amour, celui qui mets une lueur de positivisme quand ça marche pu. Il tourne en boucle dans la voiture, à la maison, quand je cours, partout. Ce sont les mots que je n’arrive pas à mettre sur ce que moi je ressens: la rage, la peine, la douleur, l’envie de sortir de tout ce marasme émotif.

Jonas c’est un coup de foudre surtout émotif.

Back to Top