“Je saigne du nez”!

 

11215071_10152758820790766_1683737104257339013_n

Rares sont les gens “simples”. Où même, qui décident partir sur un nowhere et “faire le move”  en 5 minutes sur une dérape… y en a pas beaucoup.

Quand même décider d’aller en randonnée, ils pèsent le pour et le contre, perdant (à mon avis) de précieuses minutes à faire autre chose… que penser ! Ils se nomment “cartésien”, “réfléchi”, “droit”.

Je dis souvent que je “saigne du nez” parce que, c’est trop compliqué pour moi. Je ne me pose pas autant de questions sur des trucs aussi simples. Et même les compliqués ! Et même si je voudrais le faire, c’est comme si mon cerveau était incapable de ce genre de truc. Effectivement, ça me tente… ben go ! C’est effectivement rare que ça ne me tente pas.

Je pense que chaque minutes doit être vécues comme il se doit, sans perdre son temps dans une perpétuelle réflexion. Et si jamais je regrettais de ne pas avoir sauté sur l’idée à pieds joints ? Si jamais l’opportunité ne se représentait plus jamais ? Nous ne sommes pas éternels, et trop souvent on voit souvent cette image dans les grands films dramatiques, où une personne est étendue sur son lit de mort disant amèrement “j’aurais du profiter plus…” Mais pourquoi on attend ce moment là?

Je ne veux pas attendre. Je ne veux pas repousser ou regretter. Je veux pas de “J’aurais dont du” quand je serai en train de mourir. Ma vie de toute croche, c’est exactement ça… vivre à fond ce qui se présente pour ne pas regretter plus tard de ne pas l’avoir fait. Je ne veux pas perdre mon temps à m’obstiner pour des niaiseries, ou insister avec quelqu’un qui pense trop. Parfois, il faut juste “sauter dans le vide” ensemble. Pis après…. ben on verra après.

Pis c’est pas plus grave que ça ! Sourire

Back to Top