Cher gouvernement !

 

delacroix-liberty-equality-fraternity-france

Honnêtement, à matin, tes belles histoires de coupures et de “restrictions” me mette en TABAR….K en Saperlipopette. Il est vrai, ne se le cachons pas, que ces histoires d’Austérité ne nous touche guère quand les coupures en question ne nous concerne pas. Encore moins, quand on ne travaille pas dans le milieu des organismes communautaires.

Cette semaine, j’ai claque sur la gueule après claque sur la gueule et je réalise que je comprends pas pourquoi vous êtes là (Couillard et cie) ! Maudit que ça n’a juste pas de sens. Anyway, après une formation sur l’austérité, je me demande si voter pour un autre parti, changerait vraiment quelque chose.

Ce matin, je me demande si les gens qui font de la politique pensent vraiment aux citoyens ou  juste à leurs grosses bedaines. C’est quand même drôle, parce que ce qui se passe en ce moment, y a un but profond… qui est pas notre bien être à nous ça c’est CERTAIN ! Mais le leur. Mais en même temps, on serait pas là, gang de champions, vous feriez quoi ?!!!

Souvent dans le milieu (du moins au travail) on parle d’indignation, je viens d’atteindre le point culminant à mon avis. Le point où, alors que le printemps érable défilait et que je comprenais pas pourquoi… là je le comprends ! Là, j’irais dans la rue manifester mon mécontentement.

Je me demande même, si ces personnes (politiques) vivent sur la même planète que nous. Comme si on avait une autre dimension qui nous sépare…. (musique des Xfiles). Ils nous voient mais c’est pas important, mais non, c’est juste nous qui vote pour cte gang de tatas là !

I have a dream (ouais je copie Obama qui copie Martin Luther King)… du jour où on va tous se tenir solidaire, sortir dehors et se mettre en mode révolution. Pas une petite tranquille comme dans les années 1970. Une du genre française ! Où le québécois va être tellement écœuré qu’il va se tenir solidaire pour sortir ce monde de là. Le jour où le frette, la neige, la pluie n’auront pas d’impact sur notre écoeurantite aïgue. Le jour où même la phrase “ouais mais on peut pas rien faire pour changer ça” va disparaitre de nos cerveaux. Le jour où, les politiciens vont y penser à deux fois avant de nous prendre pour des caves.

Je l’ai dit… I have a dream, pis ça va peut-être juste rester un dream !

BandeauRipostons-1024x378

http://nonauxhausses.org/

http://www.mepacq.qc.ca/

Ce texte n’implique que ma propre personne et aucune autre organisation quelconque. Je suis même pas payée, ça vient de mon cerveau de blondie écoeurée ! Ce texte est purement émotif !

Back to Top