Tradition de la nouvelle année !

10917275_10152498006965766_4697887542020746881_n

Chaque année, depuis 3 ans, je prends une feuille blanche et un crayon. Je m’assois sur mon divan et Ian Kelly transperce mes haut parleurs d’ordinateur. C’est là que je numérote ma feuille de 1 à 50 et ensuite j’y inscris 50 mots que “je me souhaite” pour la future année. Après, je les classe en “famille” de mot et normalement, j’ai 5 mots phares pour la future année. Sauf, cette année !

Début décembre (je crois), j’allais courir avec le groupe de Victoriaville: Court pour elle, qui a été instauré par Mona Gauthier et Chantal Lavigne. Lors du souper de Noël, Mona a expliqué comment en est arrivé la création du groupe de course et les changements dont elle avait envie. Le tout débute avec l’émission Tout part de soi avec Mitsou. C’est la semaine passée, que j’ai pu voir l’émission en question, parce qu’il est encore disponible sur Illico.

J’ai réalisé que j’avais une tendance forte à faire comme Mona: dire oui à plein de choses pour plaire et être aimée. Même si la plupart des gens s’imaginent que Maryse se “calice” de toute ! Au final, je dis oui à plein de choses et je finis tout simplement brulée !

En fin d’année, c’est encore pire, alors que j’ai fait un choix qui ne fait vraiment pas l’unanimité. Mais lorsque j’en parle, que je comprends les conseils et les avertissements (j’suis pas folle), mon cœur ne veut juste rien savoir. C’est tellement fort intérieurement, que ça ne s’explique pas. Même si je sais, que tout ce beau monde là, a peut-être raison.

Suite à tout cela, lorsque j’ai “descendu” mes 50 mots, j’en rajoutais toujours un au bout entre parenthèse… MOI. J’ai fini d’écrire et c’est le seul mot qui est resté sur les 50. Ça voulait tout dire… cette année, je dois penser et faire les choses que pour moi.

Je vis souvent pour les autres, faire plaisir c’est un bonheur immense, mais là, en ce moment… même si mes actes vous font retrousser les oreilles… je ne me suis jamais sentie aussi bien dans ma peau. Alors cette année, ma priorité ça sera moi. Pour une fois !

J’suis contente, c’est rarement aussi claire ! Je pense que là, j’en ai besoin ! Sourire

Back to Top