Une fille de “frette”

10730973_10152418748275766_1873297216084165210_n

J’en ai surement déjà parlé, je transpire allègrement et pas mal. Pour ne pas dire que je sue “comme un cochon!”. L’été, je ne supporte pas la chaleur. Je deviens facilement incommodée et pire s’il y a du soleil, je brule.

L’hiver par contre, je suis la première à “garocher” mitaines et tuque à bout de bras, à détacher le manteau, à l’enlever, à suer à grosse goutte malgré un froid intense… je m’endure pas.

La preuve, je dois être la seule à ce temps-ci de l’année qui court encore avec sa casquette sur la tête. J’endure tout simplement pas la tuque.

Ce qui fait que je suis l’extra-terrestre de service, surtout en randonnée et en montée de montagne, qui fini en haut de l’ascension, en t-shirt et cela même s’il fait –15 degrés.

Sauf que, ben oui !! Comme si c’était juste le fun !!! Un coup que je rentre dans la maison, que je change de vêtements, que je m’assois et que je ne fais plus rien, le corps tombe en mode “off” et je ne suis plus capable de me réchauffer. Je gèle littéralement et peine perdue, à part 3 couvertes, un bain chaud et un habillement d’ours polaire, y a rien qui me ramène. C’est comme si le corps se disait: “bon t’es rentré, je peux prendre un break!”

C’est pas toujours agréable, car au final, j’ai déjà conduit sous une doudou en retour de randonnée parce que j’étais trop gelée ! C’était vraiment rigolo !

Si vous avez des trucs je suis preneuse, parce que par moment, c’est désagréable Sourire

Back to Top