Passer de secrétaire à adjointe !

DSC_0671
Photo: Alain Tourigny
Quand je cherchais du travail, je regardais dans mon domaine initiale d’étude: technique bureautique. Honnêtement, on se le cachera pas, normalement, je trouve du travaille comme secrétaire, secrétaire réceptionniste ou secrétaire de direction. C’était inimaginable pour moi, de trouver quelque chose “hors” domaine.


Je pensais pas que le bénévolat (Le sentier des trotteurs) , mon travail au sein du 150e de St-Paulin, mon blog et l’organisation d’évènements pouvaient m’enligner sur un domaine “connexe”.
Bref, je me retrouve comme adjointe à la coordination à l’AGÉPA (association des groupes d’éducation populaire autonome Centre-du-Québec). Un organisme qui tombe “à pic” dans mes cordes.





“Notre objectif premier est de travailler à la transformation sociale dans une perspective de justice sociale. Le moyen privilégié pour atteindre cet objectif est l’éducation populaire autonome.

Nos dossiers principaux sont : la lutte contre la pauvreté, la mondialisation et le néolibéralisme et la défense collective des droits, de la démocratie et de l’environnement.

Lors de l’entrevue, je me suis sentie à l’aise tout de suite. En lisant sur leur site web, je me suis sentie interpelée. Moi qui crie constamment à “l’injustice” et qui m’indigne souvent, j’étais tombée juste à la bonne place. Je suis choyée d’avoir trouvé ce travail, j’y suis très bien.  En plus, d’affronter de nouveaux défis et d’envisager de nouvelles tâches, c’était juste excitant. 

Bref, je vous encourage fortement à visiter le site de l’AGÉPA, plein d’informations à lire et qu’on devrait savoir (chose qu’on a pas trop quand on est pas dans le milieu). Beaucoup de situations nous échappent, on se dit souvent “Mais que peut-on faire pour changer la situation? On y peut rien!” Ben ça l’air que oui ! On peut encore changer le monde, faut juste se regrouper, s’allier et foncer !
Bref, il est fort possible que je partage quelques trucs ici de mon travail, car c’est quelque chose qui me tient à coeur (comme pas mal de choses finalement). 

Merci à ces gens (c.a., coordo, ect…) de m’avoir laissé ma chance, après autant de temps sans avoir travailler. C’est grandement apprécié !
Back to Top