“Trop” sociable

10348187_10152123658635766_3552199410437609947_n

Je le dis souvent, Gabriel est “trop” sociable. Une situation qui m’agace souvent et surtout depuis tout le temps ! Plus petit, je courais partout après lui dans les restaurants, à l’épicerie. Il parlait à tout le monde. La gêne, ça existe pas !

Je pensais pas, dans ce temps là, que c’était une qualité. Gabriel prend toute la place, parle tout le temps… il en déplace de l’air.

Mais à matin…

J’adore mes filles. Mais leur manie à “boquer” quand la situation leur déplait m’énerve au plus haut point. Juste essayer de faire prendre l’autobus à Bianca ce matin, ce fut un sport extrême.

Trop de monde, trop de bruit, elle voulait juste pas. Elle a commencé à boquer dans l’autobus alors que je devais sortir de là pour laisser le chauffeur partir. Honnêtement, ça m’enrage, car je sais jamais comment “dealer” avec cette attitude.

Je suis rentrée, toute bouleversée et ne comprenant pas trop pourquoi c’était aussi difficile pour les filles tous ces changements d’autobus et de rentrée.

J’ai vu ce grand “gaillard” de 17 ans dans ma cuisine, et je lui ai pitché “Tu me tapes sur les nerfs avec ton “méméring perpétuel” mais maudit que je suis fière de toi. Jamais tu m’a demandé de l’aide pour tes rentrées, jamais tu ne t’es plain de prendre l’autobus tout seul. Tu t’es toujours débrouillé. T’as jamais été gêné, tu t’Es toujours débrouillé pour trouver de l’aide… là à matin, je l’apprécie en ta !”

Son côté “trop” sociable, ce matin, je l’aime en maudit !

Back to Top