Des histoires de papas !

Je réalise en vieillissant, que mon papa est, sans le savoir, un féministe “fini” ! Je le découvre, car, sans le savoir, c’est super important pour lui que ma maman et moi, nous soyons capables de se débrouiller seules. Autonomes et débrouillardes. Selon lui, ce qu’un gars peut faire, on peut le faire aussi. C’est comme ça que ma maman a appris à conduire des voitures manuelles.

Depuis que je suis petite, j’accompagne mon papa quand il répare ou entretien sa voiture (moins à 39 ans là), lorsqu’il répare des vieilles télés pis je sais pas quoi d’électronique. Je comprends rien, mais coudonc, j’étais là à côté. 

Cette “manie” de m’installer cette manière de penser dans ma tête, fait que j’accroche souvent lorsque je discute avec les hommes qui se pensent plus forts que moi, mieux que moi ou plus “hots” que moi. Ça crée des tentions. 

Parce que dans ma tête, ce que l’homme peut faire, j’suis capable aussi !

Une genre de mentalité que les féministes aimeraient que les hommes aient. Qu’ils nous voient égales à eux. 

Pour mon papa, y a rien que je peux pas faire. Même que, depuis ma séparation récente, lorsque je suis descendue dans au sous-sol, un gros méga coffre à outils (plein) m’attendais.
Parce que pour lui, c’est claire que c’est le moment que je me prenne en main, par moi-même et toute seule. Faque c’est important que j’aie mon coffre à outils, pour ne pas dépendre de personne… surtout pas d’un gars.

Bref, hier, j’étais touchée par ce gros coffre à outils jaune que je considère par un “vas-y championne t’es capable, pis t’as pas besoin de personne!”
Un gros merci ! Sourire
10609609_10152281296810766_8187847868401605387_n
Back to Top