Maman à la maison et retour au travail

10624900_10152228440435766_6320946190080463651_n
Lac à la pêche - Parc National de la Mauricie
J’ai arrêté de travailler en 2005, je crois. Je partais pour mon congé de maternité pour Bianca et je ne suis jamais retournée sur le marché du travail. On m’a souvent dit, qu’avec la maternité et l’arrêt de travail, les années où on est resté à la maison pèse dans la balance pour retrouver un emploi. Comme si on avait mis sa vie sur pause et qu’on avait perdu nos compétences au cours des ans.

Récemment, je me suis remise à la recherche d’emploi. J’ai revampé mon curriculum vitae, ma lettre de présentation que j’ai fait corrigé par une amie, pour être sure que tout était ok. J’ai ajouté le bénévolat que je fais depuis 2012, mon expérience de blogueuse depuis 2003. 

Contrairement à ce que je pensais, ma recherche d’emploi ne s’est pas éternisée. J’ai passé une entrevue et j’ai eu l’emploi où je postulais. Une deuxième possibilité d’entrevue s’est pointé aussi. Mais j’ai refusé. Préférant focusser sur ce que j’ai déjà trouver (et en plus ça l’air tellement l’fun) !

Bref, je me rends compte que je n’ai pas perdu la main tant que ça. Le côté blog a servi à quelque chose et m’apporte une autre expérience dans autre chose. Le bénévolat aussi. C’est comme si, j’avais jamais arrêté de travailler. En continuant de faire ce que j’aime pour le plaisir, j’ai continué d’évoluer dans mon domaine et même d’acquérir d’autres connaissances. 

Je ne cache pas que ça me rend fière d’en arriver là. Ça met un baume et je réalise que finalement, je suis peut-être bonne là dedans. C’est ma place à moi. 

Grâce aux lecteurs, blogueuses, aux différents contrats (Sheblogs), au bénévolat (Sentier des trotteurs), j’ai gardé le cap pour reprendre où j’avais tout laissé.

Comme quoi, avoir son blog, apporte souvent aussi des avantages ! Sourire
Back to Top