Mon Corgi–trop “wise”

Quand on a voulu acheter un Corgi, j’ai jasé beaucoup par téléphone avec l’éleveur(e) – Mezzoo . Pas trop le choix, c’est quand même assez loin de Victoriaville.

Elle disait que les Corgis sont des chiens très intelligents et très très rigolos. S’il fait une bêtise, il va tout faire pour se faire pardonner avec sa face de “CestPasMoiJeLeJure!” ou nous faire carrément rire. Elle parlait de la race, comme des petits clowns.

Honnêtement, même après 3 ans, je le regarde aller et il me fait toujours rire. Et à la base, à part lui apprendre à revenir quand on l’appelle, s’assoir, rester… j’ai pas fait grand chose pour le dompter. D’ailleurs, il a été super facile, il suffit de grogner un peu et il ne bouge plus (oui oui je grogne après mon chien !!! Un truc pris dans un livre ou Cesar Milan )

Je pensais à ça, ce matin, parce que pour nous dire qu’il a soif, Tao va se coucher près de son bol vide et il attend. Il a décidé qu’on finirait bien par comprendre un moment donné (et effectivement ça fonctionne). Pour rentrer, trop tanné d’attendre, il pousse le nez avec le moustiquaire de la porte patio, et il rentre. Bon il ne referme pas la porte, mais c’est pas grave !

Même chose pour manger. Il va nous gosser sur le divan, grogner un peu après, jusqu’à ce qu’on se tanne et qu’on lui donne de la bouffe.

Quand on va marcher et que j’ose le détacher, j’ai réalisé qu’il ne dépasse jamais une espèce de “bulle”. Il se maintien toujours à la même distance de moi. Plus que ça, c’est trop loin pour lui. Il ne se sauve jamais. J’ai arrêté de stresser finalement, en voyant qu’il ne s’éloignait jamais vraiment du “troupeau” (oui c’est un chien de berger).

Je changerais pas de chien et même si c’est à refaire, je reprendrais sûrement un Corgi. Je l’aime mon dodu Sourire

Back to Top