Tout pour ne pas faire des “maudits” push ups

Dans la vie, y a des choses qu’on ne veut pas faire. Qu’on haït pour mourir. Des exercices qu’on ne veut même pas prononcer le nom. Comme des “osties” de push ups.

À la limite, je m’en fous d’avoir le bras mou, mais non, même pour ça, je veux rien savoir des push ups. Mon cerveau veut pas. C’est l’affaire la plus plate qui peut exister sur la planète… les “maudits” push ups.

Je suis tellement à un point que je ne veux pas en faire, durant le cours de karaté, alors que le Sensaï pense motiver les gens à se pousser au maximum, il sort la menace ultime : les push ups !

Dans ma tête ça fait “ah non , pas des maudits push ups! Moi j’en fais crissement pas!”

Et effectivement, à chaque fois, je réussis à relever le défi et je n’en fais pas. Dernièrement, il fallait apprendre à donner deux coups de poings avec une énergie égale et même plus. 3 fois. Beaucoup ont du faire des pushs ups. Pas moi !

J’ai pris mon temps, je me suis placée loin devant la personne (pour ne pas la frapper), je me suis concentrée et tout est parti en même temps: le kiaï (assez fort merci), le coup et mon air bête (semble-t-il que j’ai une veine qui sort du cou dans ce temps là…)

J’en ai pas fait de push ups ! Sourire

Back to Top