Pas une vraie fille !

828
Moi et mon frère jumeau
Je sais que secrètement, je tape sur les nerfs de plein de filles, de certains gars et aussi de certains chums que j’ai eu. Parce que j’ai, rarement eu, des amies de filles très très proches. Je suis plus souvent, qu’autrement, entourée de “chums” de gars. Et effectivement, souvent, mes meilleurs amis, ce sont des gars.

Exception au Cégep, où j’ai trouvé mes amies qui mentalement me ressemble beaucoup (mais que physiquement, les gens jugeaient assez rapidement). 

1548167_10151967756000766_508080177_o
Edith, Sonia et moi
En général, oui, je suis souvent en gang de gars. La seule fille “pardue” parmi les gars ! Pourtant je ne fais même pas exprès. Ça doit être mon karma. Plus jeune, mon frère me trimballait avec sa gang et c’était correct pour eux. Ils disaient souvent “on invite pas les filles”, je les regardais étrange et je disais “euh je suis quoi moi?” – “La soeur de J, ça compte pas!”….. euh ouin ok !

Dernièrement encore, alors que nous faisons du covoiturage pour se rendre à un site de randonnée, la vanne est pleine… de gars. Voyage au Mont Ham, encore des gars… Le pire, je crois, c’est qu’ils parlent comme s’ils étaient juste entre gars !!! Je dois souvent rappeler qu’aux dernières nouvelles j’étais encore une FILLE !

Un drôle de karma car on me l’a reproché souvent, d’avoir ce côté trop “tomboy” en couple. Pas assez fragile, pas assez dépendante, pas assez douce… Il est même arrivé que je ne sorte pas avec un garçon, parce qu’il ne me voyait pas autrement qu’un “chum de gars”!
Un peu pathétique quand on est full amoureuse de la personne, qu’il trimballe deux autres filles qui “trippent dessus” et que le “tata” en question commence à me descendre des coups en me disant “c’est trop cool, avec toi on peut se battre!” – J’ai deux filles qui me regarde avec des fusils dans les yeux, et y a moi qui pense “ben ouin, ben l’fun!”

Mais en même temps, être full “fifille” c’est pas mon genre. J’ai du mal à me trouver des robes, parce que je suis pas à l’aise… encore moins en talons hauts. J’ai pas la démarche la plus féminine non plus, ça donne l’impression qu’on a mis des talons à un gars et qui sait pas quoi faire avec !
Bref, cette relation avec le sexe opposé est tellement étrange, que dans ma tête, c’est presque weird qu’un gars me “cruise”. Comme si c’était inconcevable qu’on pouvait s’intéresser à moi en tant que femme ! Mais ce qui me console, c’est qu’au moins, j’ai toujours fait partie de la gang, on m’a jamais mis de côté, même si j’étais une fille ! Rire
Back to Top