Une alarme :: Santé physique::



2007
Je prends facilement du poids. La bouffe c’est un péché mignon. Je pense que mon hyperactivité compense la quantité de cochonneries que je peux manger !

Je le sais depuis que j’ai vingt ans. Mon corps me le fait savoir, avant que mes yeux envoient un signal à mon cerveau, parce qu’ils ont vu un 200 lbs sur la balance. 

Mon corps, m’envoie souvent un signal d’alarme, quand la déchéance alimentaire prend ses aises et que “squatter” le divan devient une habitude (oui oui, ça m’arrive).

Un signal d’alarme que j’ai découvert depuis mes vingt ans (eh oui déjà!). Je n’ai jamais été obèse (du moins je crois pas) parce que lorsqu’on prend ma pression artérielle, les chiffres sont juste “laittes”. Rien pour prendre des médicaments, rien pour être hospitalisée… juste assez pour dire “aie championne, si tu continues, ton pilulier t’attends!”

C’est vrai que génétiquement, on le sait qu’on doit être prudent. Ma maman a une pression artérielle haute, et doit se médicamenter pour ça. Alors on me surveille “solide”. Aussitôt que ça monte, je dois faire un suivi plus serré et d’habitude, les bonnes habitudes reviennent.

Dès un 186 lbs bien placé, ma pression monte. Imaginez si c’était plus que ça ! Alors je me remets à faire du sport en malade, à manger mieux.

Tout ça parce que j’en veux pas de pilules pour gérer la chose. Pas à vingt ans… et pas encore aujourd’hui !

Ça stresse Ritch aussi de temps en temps. Récemment, il m’encourage fortement à faire attention. Depuis que je lui ai expliqué que c’est ce qui m’attendait au bout du compte si je ne fais pas de sport et si je me complais à me pogner le “bacon”.

Finalement, je fais du sport parce que c’est bien pour ma santé mentale… mais aussi parce que j’espère aussi, éviter les maladies Sourire
Back to Top