S’aérer l’esprit



Je le répète souvent, je cours pour ma santé mentale. Le meilleur exemple, c’est ce matin. Alors que j’essaie de créer dans mon atelier, rien ne fonctionne. L’acrylique, j’y arrive pas. Et là les ondes négatives se pointent avec les belles phrases :

  • “j’suis pas une artiste maudit bon !”
  • “Je comprends pas les gens qui me trouvent bonnes, le résultat est pouish”
  • “ aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah c’est de la marde”!

Plus les autres pensées qui arrivent, toujours négatives, où tout est noir,tout le monde ne nous aime pas et au final, on est en “tabarnelacla”!

Ce soir, j’ai du karaté. Normalement, je dois pas aller courir la même journée. Mais là, j’en peux plus de mon humeur de marde qui squatte mon cerveau depuis deux semaines. Je m’endure plus moi-même. Tant pis ! Je sors. 

C’est souvent quand on est en colère, fâchée ou triste, qu’on se donne à fond et qu’on court plus vite. (du moins pour moi). Un besoin que cette fatigante énergie parte au plus sacrant. Même pas dans le but de se dépasser, juste faire partir une peine, un sentiment trop lourd qui pèse sur nos épaules.
Et oui, quand on a fini, tout ça est parti. En plus d’être fière de soi, de ne plus sentir ces mauvaises énergies, ni d’avoir l’impression de peser 500 lbs… on est enfin bien dans son cerveau.
C’est ma manière à moi, d’arriver à lâcher prise ! 

J’ai cherché pourquoi je courais, j’ai arrêté pensant ne plus y revenir jamais. Je cherchais des défis, des objectifs, je voulais être plus hot que certaines personnes… mais non ! Le message est clair, c’est réellement pour ma santé mentale ! Aussitôt que je le fais pour autre chose, ça ne fonctionne pas.
Si vous cherchez une bonne raison pour commencer à courir, prenez celle là ! Pas pour les défis, pas pour dépasser quelqu’un… juste pour combattre le négatif, la peine et le grisou !
Courez pour votre santé mentale Sourire
Back to Top