L’auto-examen des seins

On nous répète constamment de faire l’auto-examen des seins. Honnêtement, je fais partie de celles, qui ne le font possiblement pas assez souvent. J’ai mon examen annuel avec ma gynécologue, sinon, si je n’ai pas mal, j’avoue, je ne suis pas assidue. Il est vrai que le cancer du sein n’est pas une maladie qui est courante génétiquement. Dans ma famille, je n’ai pas connaissance que quelqu’un l’ait eu.

Étrangement, je suis quelqu’un qui est très sensible de cette partie du corps. Si je bois trop de café, si je prends trop d’énergex… rapidement j’ai mal aux seins (ne me demandez pas le rapport). Ma relation haine avec l’allaitement vient aussi de cette sensibilité. Je n’ai même pas essayé, je n’ose même pas imaginer le résultat!

Cette semaine, étrangement, la douleur est là. Je ne m’en fais pas trop, surement les spms qui se pointent le nez. Je reprends le karaté, on fait plus de push-ups… peut-être (que je me dis).

Bizarrement, j’ai décidé de vérifier, des fois que. Mauvaise surprise! Il y a un truc de pas normal. Pas nécessairement une bosse, mais un genre de « plaque » raide. Et elle n’est pas toujours palpable. Certaines heures, elle disparait.

Bref, ce matin, elle est de retour. Je me dis que ça va faire le niaisage… va ben falloir que j’appelle la clinique, du moins pour me rassurer moi! J’espère juste qu’il n’y aura pas trop d’attentes avant d’avoir un rendez-vous.

Je stresse un peu. En même temps, ça l’air d’être le festival du kyste dans ma famille!

Tout ça pour dire qu’on tient souvent les choses pour acquises. Je pense qu’à partir de maintenant, je vais arrêter de niaiser avec ça!

Back to Top