J’ai de la peine pour “nos filles” !

DSC_0371

Ce matin, alors que je finissais mon entrainement au gym, je me dirigeais vers le vestiaire pour me changer. J’ai vu une classe d’ados, qui venait pour leur cours d’éducation physique. Dans le vestiaire, alors que je me changeais, des adolescentes sont venus dans mon coin pour aussi se changer. Alors que je suis en train de ranger mes choses dans la case, j’entends “ben en tk, si y a quelqu’un qui a besoin de perdre du poids, c’est bien moi!”

Mon cerveau a arrêté de fonctionné. Ça comme crié dans ma tête “QUOI?” (ou pour être polie parce qu’en fait, c’est plus à What the fuck qui est sorti de mon cerveau !). Et là, j’ai pas compris !

Nous le faisons tous, à un certain âge, avoir envie de perdre du poids. Mais pour quelles raisons ? Je le fais et j’ai des manies épouvantables que je ne veux pas inculquer à mes filles. Je ne veux pas les voir sur la balance tous les matins, ni compter leurs calories. Je voudrais dont, essayer de leur faire comprendre de bouger, de manger mieux et de juste profiter de la vie. Mais je suis déjà dans cet enfer… je suis déjà le mauvais exemple. Mais je trouve encore plus triste, qu’à 17 ans, ça soit ça la raison principale de faire du sport, un questionnement existentiel qui prend trop de place à mon avis. Ça devrait pas être dans la tête de nos filles… jamais.

J’ai des amies (je précise que j’adore), mais quand au restaurant la discussion principale tourne autour de combien de calories on peut manger en un repas au lieu du fun à avoir à être ensemble, je trouve ça dommage. Pourquoi on en arrive là ? Pourquoi on arrive pas juste à avoir du fun de bouffer ensemble ?

Oui, je veux perdre du poids en ce moment… mais non, je n’aurai jamais des hanches comme à 20 ans, parce que y a 4 enfants qui sont passés là et c’est surement plus large que ça l’était. Je veux juste pas cracher mes poumons quand je monte une montagne, suivre un groupe et juste être bien.

Quand on me demande, pourquoi je cours, la première réponse qui me vient c’est “je le fais pour ma santé mentale!”, on me regarde comme si j’étais un extra-terrestre mais c’est la véritable raison de pourquoi je le fais. Pour le bien être que ça apporte après. Pour gérer mes pétages de coches et que je suis juste fière de moi, de l’avoir fait après.

Est-ce qu’on pourrait pas effacer la tête de nos petites filles, qui malheureusement commence déjà à se trouver grosse à 8 ans. Tout ça dans le but d’être aimer ou apprécier.

Honnêtement, là, ce matin, c’est comme si je venais de manger une claque sur la gueule et ça sonne !

Back to Top