Des rencontres bénéfiques !

DSCN2734

( Dessin fait pour installé dans un cadre avec le texte d’Alexandre Jardin du Zubial, lu par monsieur Vincent Graton à l’émission Deux filles le matin)

Pour ma remise en forme, je ne suis pas motivée depuis la naissance des jumelles. J’ai fini par me tanner du gym parce que je trouvais ça trop intense (trop raquée, trop malade, trop fatiguée). J’ai arrêté la course parce que je me faisais souvent mal et au final, faire un 25 km, j’étais pas capable de faire l’entrainement adéquat. Courir sur un tapis roulant, je trouve ça plate à mort. Et je ne cours pas vite, je clanche pas, c’est pas ma force. J’étais découragée de tout.

Je suis allée au gym un peu à reculons (pour pas dire très à reculons). Quand je suis allée visiter avec mes amies N. et J. pour qu’elles décident de quel gym elles voulaient avoir, quand je suis rentrée, j’ai eu un nouveau coup de foudre… tabouère, j’avais le goût ! Je me suis abonnée rapidement sans avoir d’intentions profondes.

J’ai rencontré ensuite la personne qui devait m’évaluer et faire mon programme. Une jeune homme (surement plus jeune que moi ça c’est sûr!) aux gros bras avec un air antipathique (sur le coup) et je me suis dis “bouark qu’est-ce que je fais ici maudit !” Vous savez le jugement qu’on a aux premiers abords. Le jugement sur la personne sans lui avoir parlé, un jugement gratuit (oui oui purement gratuit). Finalement, l’évaluation s’est super bien passé. La rencontre a été beaucoup moins “froide” que je pensais. Et étrangement, il a réussi à me motiver d’arrêter de manger n’importe quoi n’importe comment. Il m’a motivé à choisir la pomme au lieu de sauter dans le sac de chips. Comment, je le sais pas encore ?!

Il a réussi à me faire aimer à retourner au gym. Sans faire un programme très lourd, court et qui ne me fait pas passer plus de 2 h au gym. Je ne suis pas découragée rendue à la moitié du programme. Et hier, j’ai aimé faire mon 30 minutes de course sur le tapis. Sans clancher, à ma vitesse où je peux tenir 30 minutes… à mon rythme.

J’ai apprécié sa vison de voir la chose “avoir du fun au gym, sinon tu viendras plus”.

Bref, j’en reviens pas. Alors que j’ai plein d’amis qui me parle de la motivation, de l’importance de la santé… mais j’ai toujours pensé que l’entrainement devait être drastique, intense et lourd. J’ai toujours pensé que je mangerais pu de chips à vie…. Mais non. Y a moyen de le faire sans s’emmerder ! Je réussis à me trouver bonne dans certaines choses (souplesse) et à être fière de moi. D’ailleurs, je deviens un peu baveuse Sourire

1618524_10151842301595766_1338194524_n

“u may be good but i’m better” !

Finalement, une rencontre bénéfique, avec des amis encourageants et beaucoup de fun à tonnes Sourire

Back to Top