Dernier rappel–Arctic: Défi en solitaire !

2013-09-19-12-35-40-CT Trotteur

(photo @Claude Thibodeau de La Nouvelle: Sébastien Laurence, marathonien, Réjean Moreau, ultra-marathonien, Maryse St-Arneault, membre du C.A. et Yvon Roy, président du C.A. du sentier des trotteurs)

ARCTIQUE : DÉFI EN SOLITAIRE

CONFÉRENCE-BÉNÉFICE DU SENTIER DES TROTTEURS

Victoriaville, le 19 septembre 2013. – Le Carrefour Écotouristique des Appalaches vous invite à sa conférence-bénéfice du 9 octobre prochain, à 19 h, au grand auditorium du Cégep de Victoriaville. Cette année, Monsieur Réjean Moreau, ultra-marathonien entretiendra l’auditoire de son expérience et de ses exploits durant la course en solitaire la plus exigeante du monde : Le Yukon Arctic Ultra.

Résident de Varennes en banlieue de Montréal, Monsieur Moreau connait bien la région des Bois-Francs. Jusqu’à tout récemment, il possédait un chalet à Ste-Hélène-de-Chester, il avait pris l’habitude de s’entraîner sur les 26 kilomètres du Sentier des trotteurs reliant le Mont Arthabaska à Sainte-Hélène-de-Chester, un sentier privilégié pour l’entraînement et ayant, selon lui, les conditions idéales.

Le Yukon Arctic Ultra, une course d’origine européenne est peu connue des Nord-Américains; on en fait très peu la promotion au Canada. Les athlètes peuvent prendre part à la course soit à pied, à vélo, en ski ou en raquettes.

Lors de sa première participation, Réjean Moreau a parcouru le sentier en ski de fond. Une mauvaise idée selon lui, puisque dû aux conditions climatiques, le fartage des skis était problématique. Malgré tout, il a terminé sa course de 515 km en troisième place.

Cette année, il a participé à l’épreuve de 700 km, accomplissant un parcours de 625 km.

Ces épreuves se déroulent dans de magnifiques paysages, sur un des circuits les plus difficiles au monde, dans des conditions météorologiques extrêmes. Un exploit qui exige un entraînement constant et rigoureux , une philosophie de vie particulière.

C’est un défi qui amène un athlète à se surpasser, à dépasser ses limites. Une aventure qui exige une volonté et une gestion des émotions incomparables. Un exploit qui demande force et énergie alors que ces dernières peuvent faire défaut à un moment ou l’autre du parcours. Nul besoin de dire qu’il faut beaucoup plus que quelques mois d’entraînement pour être apte à participer à cette course.

La détermination, le soutien de la famille, les causes que Réjean Moreau appuient, ont été sources de « carburant » pour se rendre au bout du défi qu’il s’était fixé. En plus d’appuyer le Sentier des trotteurs, il supporte La Maison de soins palliatifs « La source bleue » de Boucherville, un lieu propice à une fin de vie dans la dignité.

Lors de la conférence du 9 octobre, il sera possible d’entendre le maire de Victoriaville, Monsieur Alain Rayes ainsi que Monsieur Sébastien Laurence, marathonien qui nous nous parlera de sa participation au marathon de Boston de 2013 et de son vécu lors des événements tragiques que l’on connaît.

Les billets pour assister à la conférence-bénéfice, sont maintenant disponibles chez Hamel informatique et réseautique, à la Clinique d’ergothérapie Jasmin Belhumeur et auprès des membres du conseil d’administration du Sentier des Trotteurs.

Pour informations http://www.sentierdestrotteurs.com/

Back to Top