Weeping Bouddha–Le bouddha qui pleure

DSC_0387

Je viens de faire l’acquisition de mes parents d’un zoom 200 mm pour mon Nikon. Je saute de joie ! Parce qu’à mon avis, je ferais toutes mes photos avec un zoom Rire à gorge déployée. J’aime le fond qui est très flou par rapport au sujet. Bref, ce matin je m’amusais, tout en étant assise sur mon divan et je photographiais les guguss qui sont sur mon bureau d’ordinateur près de la fenêtre.

Accrochée à la lampe, j’ai une poupée Vaudou blanche et en dessous, j’ai ce bouddha en bois qu’on m’a donné ça fait un méchant bail (avant que je parte pour la France). Un Weeping Bouddha, le bouddha qui pleure.

Au début, quand je l’ai eu, j’ai fâché mes amies, parce que je voyais pas l’homme qui pleure, mais une vieille madame au gros nez (surtout de face c’est pire). Elles comprenaient pas que je sautais pas de joie ! Ben oui, je le voyais pas !

Elles ont fini par m’expliquer et j’ai allumé (oui je suis blonde!!!). Parce que dans ce temps là, je collectionnais les petits bouddha.

Au fil des ans, sans savoir trop vraiment s’il avait une utilité, j’écrivais mes peines et je glissais le papiers sous lui. Elles m’avaient dit qu’il prenait les peines. C’était ma manière de les lui confier.

Je l’ai amené en France et quand je suis revenue, je ne l’ai pas oublié. Il change de place dans la maison mais il est toujours pas loin à la vue. Avec le temps, les nettoyants l’ont un peu abimé (pour le dépoussiérer), mais c’est le seul que je garde. Les autres petits Bouddha “ont pris le bord” !

Je vous laisse sur sa signification que je ne connaissais pas du tout avant aujourd’hui Sourire:

The statue of the weeping Buddha depicts Buddha in a bent over position, covering his face with his hands.

There is a story about two warriors associated with the weeping Buddha. The warriors often faced each other during several battles. Both the warriors used masks as part of their costumes as a result of which they couldn’t see their opponent’s face. Following several such confrontations, the older warrior triumphed over the younger warrior. The younger warrior was killed. When the older warrior took off his mask, he realized that he had killed was his own lost son. Seeing this, the older warrior – who is none other than the weeping Buddha – began to cry.

It is believed that the weeping Buddha takes away the grief and troubles of the world. In return, he bestows peace and provides strength to those who rub his back.

Back to Top