Les magasins avec enfants: péripétie !

DSC_0138

(Sarah, photo de Catherine Lirette)

 

Ici, faire les commissions (courses), normalement, c’est sans les enfants le jeudi ! Parce que aller dans un magasin avec les 4, ça peut devenir tout un exploit. Il arrive par contre, que je le fasse toute seule. J’arrive quand même à me débrouiller. Surtout que ça se passe mieux depuis que les jumelles sont plus grandes. Elles écoutent un peu plus les consignes (expliquées dans la vanne avant de les sortir de l’auto !!) , ne touchent pas trop à tout, on s’en sort si la commission en question ne prend pas trop de temps. Quand c’est trop long, elles finissent par se tanner. La dernière fois, on est allé au IGA, et j’ai exploité les jumelles en leur faisant apporter des gros sacs de chips Lays ! Bon les chips ont été massacrées, mais les jumelles étaient contentes et sages !

 

DSC_0118

Les fois où je les amène, j’essaie de les faire participer. Gabe va aider avec un panier en poussant une jumelle dedans, je pousse l’autre, je donne des articles à aller chercher à Bianca, on les mets dans les paniers que les jumelles tiennent (ou bouffent, déballent ou destroyent! )… Un moment donné, on fonctionnait aussi différemment, on amenait une fille, chacune leur tour. Un coup Sarah est allée au Maxi avec papa, un autre coup Eve est venu avec moi au Walmart, après c’est Bianca (qui adooooooooooore aller dans les magasins, une vraie fifille). On utilise jamais la même procédure, ça dépend ce qu’on a besoin. Mais ici on parle d’achat rapide (genre savon à linge, savon à vaisselle…).

 

Lorsque s’amène le besoin imminent d’acheter quelque chose de plus “intéressant” pour les enfants: comme par exemple une piscine, une balançoire, un carré de sable… généralement, il est bien rare qu’on amène les enfants. Parfois, nous n’avons pas le choix, surtout pour les gros morceaux, on ne peut pas entrer tout dans la vanne. Mais je ne pense pas que ça dérange les enfants. Ils sont toujours bien contents de voir la surprise montée dans la cours, et prête à utiliser Sourire! Et si les enfants sont à la maison, papa Ritch va souvent aller acheter ce qu’on a besoin tout seul.

On peut aussi, de cette manière, monter la chose tranquillement ! Car ça aussi, c’est une autre histoire Rire à gorge déployée.

 

N’empêche que pour moi, sortir dans les magasins avec mon troupeau, ce fut souvent une source de réconfort et de “remontage” de morale. Surtout quand les jumelles étaient plus petites. Comme tout le monde me parle (encore aujourd’hui), ça fait du bien et les gens sans s’en rendre compte, m’encourage et me font du bien ! Donc, oui, sortir avec les enfants, ce n’est pas toujours une corvée déplaisante ! SourireMême s’ils sont 4, y a toujours moyens de s’arranger et de faire en sorte que ça soit plaisant !

 

*******************************

À ne pas manquer aussi, dans vos salles de cinéma:

impre248

Super facile pour prévoir l’imprévisible, faut avoir des jumeaux !!! lol Une belle école pour apprendre à se débrouiller, à s’arranger et à faire du mieux qu’on peut ! Finalement, on se rend compte qu’on s’en sort pas trop mal Sourire

Si vous allez voir le film, essayer de trouver les jouets Fisher-price dedans:

  • Les jouets dans le film:
    • 2-1 Swing to Rocker
    • Rock-A-Stack
    • Fast Finder Diaper Bags

Décharge : Je suis une maman Fisher-Price et je bénéficie d’avantages en raison de mon affiliation au groupe. Les opinions exprimées dans ce blogue n’engagent que moi.

Back to Top