Des petits pas de Maryse !

541998_10150837675320766_953059142_n

(Photo prise hier, pour la journée sans maquillage, je suis avec Sarah)
Je sais pas ce qui me prends depuis quelques jours, mais j’ai une petite voix qui me pousse dans le dos à faire des affaires que je fais pas d’habitude. C’est pas encore au point, mais je travaille fort.
Je m’explique. Normalement, je suis quelqu’un qui, lorsqu’elle va au restaurant, si la commande est pas exact, je vais la manger pareil et fermer ma boite. L’idée de chialer pour tout et rien, je trouve que c’est intutile, comme de pogner les nerfs après la serveur qui stresse et qui a du mal ! Cependant, j’ai eu un flash au Mcdo quand j’ai demandé un café glacé à 1 $ pis qu’elle réussi à me charger le plein prix pareil. Suite aux évènements suivants: une madame qui s’est trompée au Tim dans ma commande, tellement que j’ai été obligée de payer 0,60 $ avec ma carte débit, d’endurer une autre cliente qui chialait que c’était pas fort, mais SUR mon service que Je devais avoir !… Quand ça arrive dans la même semaine, un moment donné, ton cerveau te dit: Aie wo ! Sont dont ben rendus incompétents !
Alors, la dernière fois que je suis retournée au Mcdo, j’ai sentie la gaffe venir. Et effectivement, wrong commande. Ben je suis rentrée parce que j’étais tannée solide, pis qu’un moment donné, faut que ça sorte. J’ai pas gueuler, mais j’ai quand même dit que ma commande était pas correct et que je voulais que ça soit rectifier.
Hier, même caillot. Une situation qui m’emmerdait depuis longtemps, que j’endure sans rien dire, parce que ça pas de bon sens que j’aille parler avec la personne concernée… Puis là hier, quand ça s’est reproduit,je me suis levée, pis j’ai dit: là ça va faire ! J’ai été polie et gentille… mais fallait que ça se règle parce que ça me stressait.
Ce que je comprends pas, c’est pourquoi je décide là là de faire ça. Mais en même temps, le gens qui me connaissent vous diront que j’ai un sale caractère et que je suis du genre à prendre ma place ! Pourtant, j’ai cette fâcheuse manie de me taire pour pas faire de la peine ! Ou pour pas déranger… vous savez du genre, je m’excuse de m’excuser. Je pense savoir d’où ça vient, et c’est pire depuis ma relation Dijonnaise en 2002. Disparaitre comme un fantôme, parce qu’on est toujours de trop, on dérange et c’est mal !

Bref, dans mon acceptation d’être ce que je suis, d’assumer mes couleurs (et mes têtes de mort girlie rose), j’ai décidé vlà deux jours de me donner le coup de pied au derrière pour que ça change. C’est très difficile à faire. Mais je dois le faire. Parce que je ne suis pas responsable du bonheur de tout le monde (phrase qui est sortie pendant les ateliers des Muses)Rire
Back to Top