Grand réflexion, d’une soirée nostalgique


Je sais pas pour vous, mais moi, y a des jours où je me sens vraiment nostalgique et je me rappelle plein de souvenirs. Puis d’un coup, comme si je venais d’avoir un coup de poing en pleine face, je remets en question les amitiés et mon compte Facebook.

Le rapport ? C’est juste qu’il y a sur Facebook une facilité pour plein de monde pour “entretenir” une amitié alors que pour moi, tabouère, y a des moyens plus profonds que ça pour “entretenir” une amitié. C’est comme trop facile. Et par moment dans ma tête, ça fait “maudite perte de temps”!

J’ai comme une écoeurantite aïgue du parking facebook où des amis te “parkent là” en attendant je ne sais quelle raison pour donner des nouvelles ou pour peut-être commenter ou jaser ensemble. C’est facile de dire que tu es mon ami et que la distance ou le temps ne change rien… mais calvaire quand ça fait 2 ans que tu as pas donné de nouvelles ou pas jaser avec la personne… moi j’appelle pu ça ami ! J’appelle ça de la figuration ! Pis même à ça.

Ça me fait de la peine. Parce que j’ai des amis (ou des figurants) qui ont été très importants dans ma vie. Mais on dirait qu’ils le savent pas. Ou bien ils s’en foutent. Et des fois, je trouve ça difficile. Comme si par moment j’essayais d’entretenir à bout de bras une amitié qui va finir par prendre le bord de toute façon.

Et comme je suis une exigeante (selon certains) j’ai vraiment l’impression de perdre du temps avec des gens qui n’en valent pas la peine. Et comme je suis une émotive, j’enrage. Je remets en question, parce que j’ose pas vider le parking. Mais tabouère, “quossé” que ça donne???

Je ne prétends pas être la parfaite amie non plus. Mais j’essaie d’être présente comme je peux. Je trouve quand même le mail ou msn plus approprié que facebook pour certaines situations et pour certaines personnes.

En fait, ce que je ne comprends pas.. c’est pourquoi moi qui est souvent dans le jus, fatiguée… j’arrive toujours à penser à ces personnes, alors que moi j’ai l’impression de faire partie d’un oubli. Comme si j’étais pas assez importante. Parce que je vois pas l’intérêt d’une relation amicale, quand t’es tout seul à relationner?!!!  Pas assez importante puisque je finis par être qu’un souvenir pour certains et rien d’autre.

Bref, oui, on me l’a déjà dit ! Je me pose trop de questions et c’est pas parce que moi je pense comme ça que les autres pensent automatiquement comme moi. Alors je finis par accepter cette situation et je ne vide pas mon parking de figurants !
Back to Top