Chiken

Motivée par La Belle, mon chum, Biquette et une entraîneuse de mon gym, je me suis donnée le défi de faire mon premier 10 km aujourd’hui.
Le premier problème, c’est que j’ai la trouille. Trouille de pas être capable de le faire au complet, de m’écraser littéralement à terre et en pleurs et de me dire que finalement je suis dont ben poche ! C’est comme si je ne voulais aucuns échecs… :)
Autre soucis, c’est que depuis 3 semaines, j’ai 0 énergie. Je suis à terre. Brûlée. Je me demande si j’en fais pas trop ?! Mais j’ai pas trop le choix d’avoir ce rythme de vie là, sinon bonjour le bordel dans la maison, et le gros derrière de madame qui mange trop (lol).
Ensuite, j’aime pas du tout le trajet du Grand Défi. Je connais pas ce coin là, ni les rues… maudit je vais finir par me pardre :) (oui oui pas perdre PARDRE). Pis en plus, c’est pas un carré Tu reviens pas d’où t’es parti. Ça va me prendre un lifte pour venir me reporter à mon auto après. Joie !!!!!!!!!!
Ce qui me stresse par dessus tout de ce défi (le Grand Défi de Victo), c’est que je suis un tantinet orgueilleuse et compétitrice. Le fait de voir plein de monde partir en mongole, va faire en sorte que je vais partir en mongole et me brûler en partant ! Bravo championne ! Faut que j’apprenne à le faire pour moi et me foutre des autres.
Le pire, c’est que, lorsque je parle de ma virée vers le Mont Arthabaska en jogging, le monde pense que si je réussie à faire 5 km en montagne, je dois ben être capable de faire 10 km sur du planche !!!!!!!!!!
Oui mais moi, 0 confiance en moi, 100 % gougounne (trouillarde) et 0 motivation :) Pis en plus, j’ai pas pour 10 km de tounes dans mon mp3 :)
Le pire, c’est que, un coup que je l’aurai fait, je vais être fière de moi en “criss”! :)
Back to Top