Tranche de vie

Je sais pas si j’en ai déjà parlé. Mais je suis du genre à essayer (je dis bien essayer) de ne pas juger ou émettre une opinion sur une situation que je ne connais pas.
Comme par exemple, les gens qui émettent des opinions sur des situations comme l’avortement, la médication contre certaines maladies (TDAH par exemple)…
Sur le forum ce matin, une fille demandait conseil sur la médication du TDAH. En nous sortant “Je veux pas droguer mon fils pour rien!”
Et là on voit le “je sais pas de quoi je parle!”
Ce pourquoi je m’abstiens d’émettre des opinions à droite et à gauche quand je sais pas de quoi je parle. Parce que y a des sujets que je connais pour les avoir vécus. Et je sais que les préjugés des gens ou les supposées opinions ne peuvent rejoindre tout le monde.
J’avais des opinions bien définies quand j’étais jeune. Puis, après avoir vécu les choses différemment, tu finis par te dire “mais joualvère, ça juste pas de bon sens de penser de même!”.
Y a des situations où on ne peut pas faire autrement. Où la solution est celle qui n’est pas celle de l’opinion publique. Celle où tu dois te battre contre toi-même chaque jour et contre toutes ces opinions pathétiques.
On s’en veut déjà à soi-même pour ses décisions et ces choix difficiles… on devrait pas à avoir se battre contre les gens.
On devrait jamais se justifier, ni se battre pour faire entendre son point de vue. On devrait toujours être convaincue qu’on a toujours pris la bonne décision.
Bref, si vous savez pas de quoi vous parlez… comme dit mon frère “on joues-tu à ta yeule?” :)
Back to Top