Intensité


rose20noire
On me reproche souvent ma gestion des émotions. En fait, ma non gestion des émotions. Ce qui fait que je vis les choses assez intensément. Ça tape sur les nerfs de certains. En plus de ce vilain défaut, je suis exigeante, excessive… mais quand je me donne tant au travail, en amour ou en amitié, c’est à 100 %. Au prix des fois, d’être excessivement déçue.
Je peux pas me foutre de tout… ni des gens. Eh oui, si j’ai l’air de chercher une certaine approbation ou juste une envie de ne pas me faire juger… c’est pas une question de perfection.. c’est une question de non gestion de mes émotions. Ce que j’ai fait, je ne l’assume pas toujours et j’ai pas envie qu’on me le remette sur le nez parce que je suis assez dans le très capable de le faire moi-même. Même si c’est pas grave, peut-être que moi, intérieurement je m’en veux à mort.
Si vous me trouvez exigeante dans mes relations… faudrait pas que vous soyez dans ma tête. L’exigence elle vaut aussi pour ma personne.
Pourquoi j’écris ça ? Parce que mon dieu que j’ai de la misère avec le monde… Parce que moi, me foutre des gens que j’aime, je peux tout simplement pas. Être obligée d’entretenir une conversation avec quelqu’un que ça y tente pas, ça me tue… et au final, je suis toujours déçue. Parce que mon plaisir à moi, c’est de faire plaisir et quand je vois que ça donne rien… je suis intensément déçue.
Parce que je me dis que si j’étais si importante, si appréciée, ce minimum de respect devrait être automatique. Mais comme je semble être la seule à avoir été élevée de même, bah oui, je pète des coches.
Oui je prends tout au premier degré, je m’invente des réponses à mes pseud0s conversations imaginaires question d’empirer les situations qui ne sont que des grains de sable dans un désert !
Mais je vous “les” tu dis? Intense?!
P.s: Maudit que ça fait du bien de le sortir :)
Back to Top