En 2004

HPIM1519
(Moi à Dijon, janvier 2004)
La mère Michèle parlait, dans le post précédent, de ma fierté de maman… Eh oui je suis fière d’où je suis rendue parce que fut un temps, je savais pas trop où je m’en allais.
Quand je suis rentrée de Dijon pour décider de rester à Victoriaville, jamais j’aurais pu m’imaginer que je pouvais refaire ma vie avec quelqu’un d’autre et de surcroît avoir d’autres enfants et une maison. Dans ma tête, ça m’aurait pris 10 ans avant que tout ça arrive. J’étais un peu déprimée de penser que j’avais plus trop le temps pour des projets à long termes. C’est vrai que l’échec de la relation avec mon ex a été difficile à avaler. Alors je voyais plus le bout et l’avenir.
Et puis paf, en 5 ans tout a été tellement vite. Même pas eu le temps de dire ouf ! Ritch, Bianca, Maison, les jumelles… C'en est presque essoufflant :) Même Ritch, quand il y repense, il est un peu sur “le cul”. Jamais il s’était imaginé avec autant d’enfant et en plus, une gang de filles lol.
Même, quand j’avais 20 ans, on m’aurait dit que j’aurais 4 enfants et que je serais à la maison, j’aurais été morte de rire…
Parce que lorsque j’ai eu Gabriel, j’étais incapable de rester à la maison. Je l’ai fait un an et puis il a fallu que je retourne à l’école pour travailler. C’était impossible de rester en place.
Et la je suis exactement où je ne voulais pas être quand j’étais plus jeune. C’est fou !
Mais je n’échangerais pas ma gang pour tout l’or du monde. La fierté que j’ai de voir mes p’tits loups aller, je peux pas faire autrement. Quand je me promène à la bibliothèque avec les 4 et que les gens font des grands yeux parce que j’en ai 4 et que le plus vieux a 12 ans… c’est tordant.
Ben oui… c’est peut-être ce qui explique mon sourire quand les gens me rencontre. Je peux pas faire autrement :)
Back to Top