Point de rupture

Hier j’ai regardé la deuxième partie de l’émission Point de rupture à radio-tralalala.  Cette émission nous a fait revivre le référendum de 1995 (je pense) où le Québec n’a pas gagné sa souveraineté par 1 %. Dans ce temps là j’avais voté oui. Et aujourd’hui, je regarde tout cela en me disant que je suis un peu dépassée par les événements !
C’est-à-dire, que deux référendums ont eu lieu, deux fois on a eu un non… et là je me dis qu’il faudrait peut-être que le Québec passe à autre chose. Comme si j’étais un peu tannée de la vieille rangaine. J’entends les candidats pour la chefferie du parti Québécois et ça ne m’attire plus comme avant. Je voudrais des solutions neuves… pourquoi pas un moyen de peut-être cohabiter tous ensemble une fois pour toute. J’aime le neuf… quand ça fait 10 ans qu’on me casse les noreilles avec la même rangaine, je décroche.
Faites du neuf, parce que je vous assure que le prochain, je suis vraiment pas convaincue que je vais voter oui.
Back to Top