La Roche a Caya et Danielle lol

 Comment monter sur une roche entourée de bouette (boue) sans tomber dedans et faire monter sa maman avec lol

Premiere photo, evaluation de la roche en Question. Deuxieme, photo, faire le tour de la roche sur les cailloux autour de la roche. Troisieme photo, reussite de l`ascension. Quatrieme et cinquieme photos, reussite de l`ascension pour maman et Gaby.

LA ROCHE À CAYA (CAILLA)

L’histoire de ” la Roche à Caya ” remonte au début du 19ème siècle, alors que, jadis, celle-ci s’attira toute l’affection d’un simple d’esprit, Alexis Lajoie, dit ” Caya ” qui était un homme assez étrange; on le craignait en raison de sa taille car il était grand, fort, robuste et très agressif.

Dans la mesure où nous pouvons interpréter cette légende, nous constatons qu’étant orphelin très jeune, sans véritable foyer et demeurant à proximité de là, Caya passa la plus grande partie de sa vie assis sur cette pierre, à regarder la mer…

Ainsi il nous est permis de croire que les circonstances ont favorisé le lien qui, à l’époque, existait entre Caya et cette roche. Il mourut à l’âge de 75 ans, laissant derrière lui l’histoire de sa roche. Il y aurait même laissé l’empreinte de son pied.

Une légende bien connue des insulaires raconte que le premier enfant né ici, la fille de Joseph et Marie Savard, les premiers habitants de l’île, aurait vu le jour près de cette roche.

L’histoire nous dit que le père serait allé chercher la sage-femme en canot à Petite-Rivière-Saint-François, car son épouse était sur le point d’accoucher. Marie aurait voulu se rendre près des berges de l’Islet afin de voir si son mari était sur le chemin du retour et, n’en pouvant plus d’attendre, elle aurait donné naissance à sa fille près de cette roche. Cette enfant, baptisée Brigitte, dut naître entre 1720 et 1725.

Depuis, tous les enfants de l’île naissent sous cette roche, dit-on. L’histoire se répète de famille en famille et reste, encore aujourd’hui, très présente dans la mémoire de bien des insulaires
Back to Top