Gaby et son becyk jaune

Ici grosse blague “intérieure” entre moi, Sonia et Edith qui comprendront ma suptile niaiserie et ceux qui seront fanatique de François Pérusse reconnaîtront là la chanson de GUY A UN BECYK (Vélo) JAUNE repris sur l’air d’une chanson bien connu mais dont je me rappelle plus le titre. En fait, c’est pas drôle, car Gabriel avait eu en avril 2003 un vélo jaune. Tout neuf. Et on habite sur la fac et dans un bâtiments où loge deux appartements pour deux personnes. Donc, au dessus de nous y a le voisin, qui soit dit en passant rentre toujours bourré comme une cantine le soir… Il est gentil, mais desfois bourré oblige, qu’il fait des trucs pas bien. Comme hier, ne pas fermer la grosse porte de métale de la cage d’escalier qui mène à nos appartements respectifs. Résultat, en bas il y a les motos (et mon beau scooter bleu merci!) et y avait le vélo de Gabriel. En ne fermant pas la porte comme il faut et sachant que TOUS les NETUDIANTS passent dans le coin, bah voilà que GAby a plus de “bécyk” Jaune. Il en a pleuré pauvre ti loup. En plus il le prenait souvent lorsqu’on allait au parc et que je faisais du roller. Bah là c’est foutu pour le roller… Gaby est à pieds. Il aimait bien son vélo car il faisait semblant d’être sur une moto ou sur un scooter qui fait plus de bruit qu’il n’avance. Bon on lui a dit qu’on en achèterais un autre, mais bon 80 euros pour le vélo… je suis un peu triste aussi Par contre, là ou je suis fière de moi hehehehe. J’ai pris la facheuse manie de vérouiller mon scooter (les poignées du devant là là) même quand je le rentre dans cette cage d’escalier. Manie que mon mari comprenait pas trop pourquoi et moi de dire, je sais pas mais je préfère. Alors vérouillant le scooter, et considérant le poid et le peu de placer, on peut pas le lever et le transporter dehors. Et il bloque l’accès à la moto de mon mari. BAh le scooter est encore là et la moto aussi. Je suis trop fière de moi là Il est pas si facile à voler finalement mon scooter
Back to Top