Fourni par Blogger.

Histoire de bitch verte (lol)


5869946403_e646535ba4_o(1)

On entend souvent ce que les réseaux sociaux apportent de malsain autour de nous:


Moins de communication “humaine”;

La facilité aux personnes malfaisantes d’attirer les plus naïves dans leur filet;

Les commentaires haineux, disgracieux et une liberté d’expression mal utilisée pour écraser les autres.

Et j’en passe…


Sauf que…

Grâce à eux (les réseaux sociaux), moi, j’y trouve un enrichissement et des découvertes assez extraordinaires. À chaque fois, j’ai de belles grandes surprises agréables et en plus, j’étais pas au courant.


Lors de mes deux derniers passages à Sherbrooke, j’ai fait la connaissance de filles vraiment adorables et magnifiques. Des “outsiders” qui s’affichent et qui combattent leur peur. Notamment, Valérie Ambeault, animatrice qui se rend toute seule, comme une grande, se faire deux perçages alors qu’elle a la trouille des aiguilles. Avec rockin’ mama on l’a accompagné et c’était du bonheur en canne. Moi, avec une trouille pareil, je serais jamais allée. Bravo !


Sans compter l’équipe d’Unik Perçage Tatouage  qui nous accueille toujours chaleureusement. Avec la superbe Bitch verte (c’est elle qui veut que je l’appelle de même hahahha), qui a le coeur grand comme un silo de foin (bon je sais, c’est poche comme comparaison). Qui effraie les personnes d’un certain âge et pourtant, qui est inspirante et adorable.


J’aime ces découvertes qui nous amène ailleurs. Qui permettent d’aller au delà des apparences pour découvrir d’autre “sorte” de gens. Ça permet des rencontres humaines. C’est vraiment “trippant”.


Si je n’étais pas sur les réseaux sociaux, je n’aurais pas eu cette chance. Qui est un enrichissement à chaque fois.


Je trouve l’humain intéressant, palpitant et enrichissant. Grâce à tout ce beau monde, j’ai eu une journée magnifique (Rockin’ Mama inclu évidemment… c’est de l’or en barre, mais ça, je le partage pas hahhahaha).


Merci Facebook, Twitter, Pinterest et Blogspot d’élargir mes horizons. C’est trop “trippant”

Outsider

9985604416_a117a64ed8_o

J’étale mes pensées en ligne parce que trop de gens se taisent figé par la peur. La peur des autres, de leur jugement, de leurs pensées. Notre valeur qui prend tellement d’importance dans les yeux des autres.


Une peur instaurée par les autres, de ce qui est acceptable ou jugeable. Ce qui fait que tu es une bonne ou une mauvaise personne. Il suffit de presque rien, pour attirer la méchanceté et devenir le outsider. Scraper la vie de quelqu’un, c’est dont ben l’fun. C’est dont ben valorisant.


Quand écraser quelqu’un devient un immanquable pour s’élever au-dessus des autres parce que SA valeur est dont ben meilleure. Parce que son jugement est la LIGNE à suivre. Quand on en vient à inventer je ne sais plus quelles règles pour contrôler tout le monde.


C’est vrai, c’est épeurant ce qui ne nous ressemble pas. C’est la perte de ce qui existe déjà, ce qui est acquis. L’inconnu fait peur comme une épidémie qui s’attrape en toussant sur le voisin.


On en vient à faire de la sensibilisation parce que l’être humain en tant que tel, s’amuse à faire souffrir les autres à cause d’un bouton de travers qui dérange. Mais pourquoi ? La souffrance est un jeu drôle ?


Comme si être homosexuel était un choix, être de peau noire, jaune (ou verte fluo) était aussi un choix. Comme si un chat noir allait bouffer un chat blanc, parce qu’il est blanc ! Comme si avoir une maladie mentale était aussi une option.


Les animaux ont deux fois plus de respect que nous… ils s’entretuent pour se nourrir… et même dans ce but ultime, il ne laisse pas souffrir leur proie.


Jean Coutu devrait penser à vendre de l’ouverture d’esprit !

Cerveau lousse

19800995_10211949577767703_7776378325677803629_o

Discussion entre deux “on suppose” TDA lors d’un montage d’un tiroir en tissus:


“Maryse, ça marche pas !

- Ben oui, regarde ! faut clipser les similis tablettes.

- Ouais mais y a des velcros là !

- Attends je suis pas rendue là !

- Ça sert à quoi les espèces de carton?

- Attends j’ai pas fini de clipser les tablettes !

- Maryse faut mettre les roulettes !

- Aieuuuu focusse maudit ! Tu veux toute faire en même temps ! lol”


Des tâches avec ma mère c’est partir du lavage, laver la vaisselle, plier du linge, passer la balayeuse, nettoyer les meubles en faisant toutes les pièces en même temps en plus de couper de la pelouse en brassant de la sauce à spag… Tsé au lieu de focusser à une place à la fois !


Par contre, on fini ce qu’on commence, mais on est légèrement éparpillée ! Smile with tongue out

Cute mais pas de talent

17386374320_1bfa953141_o

De part mon travail #secrétaire #adjointeadministrative #techniciennebureautique #nameit… je me dois (ceci  n’est pas une obligation de mon employeur, mais honnêtement dans un hall d’entrée, ça va de soi) d’avoir l’air d’une madame (je sais c’est péjoratif, mais vous comprenez ce que je veux dire Smile)


Ce qui implique quelques vestons et les jupettes assorties appropriées pour l’été. Sauf que, comme j’ai la propriété d’avoir autant de grâce qu’un être masculin, ça donne le festival de la gafferies cette semaine. Comme par exemple:


  • Se promener au Centre-Ville de Victoriaville avec la jupette coincée dans les bobettes. Merci population qui ne dites rien, vous êtes pathétiques !
  • Porter une belle jupe blanche en dentelle toute la journée. Me rendre dans un magasin pour l’achat d’une jupe en jeans et me rendre compte devant le miroir que j’ai une énorrrrrrrrrrrrme tache sur la fesse droite. Je la comprends toujours pas !
  • Le lendemain, porter la jupe en jeans acheté la veille…. et me garocher allègrement mon café dessus à 8 h pile quand une personne se présente pour un rendez-vous dans une autre salle. Malaise …
  • Échapper un marqueur-surligneur bleu ouvert pointe pour écrire vers la jupe blanche (Merci tidetogo et le tiroir magique de E.);


J’espère que mon aura va changer cette semaine !


Back to Top